Comment j’ai décidé de devenir acteur de ma santé…

Il y a quelques années (en 2003), j’ai effectué une visite biannuelle à la médecine du travail. Ce jour-là, je ne sais pas pourquoi j’ai dit oui quand l’infirmière m’a demandé si j’avais envie d’aller aux toilettes.

Le test par bandelette a révélé qu’il y avait du sang dans mes urines et l’infirmière m’a demandé de me rapprocher de mon médecin traitant. Ce dernier m’a directement envoyé consulter un néphrologue au CHU de Nantes.

Je ne suis pas arrivée à ce rendez-vous dans les conditions mentales les plus favorables. Je me suis sentie trop vite expédiée chez un spécialiste…, mon médecin traitant m’a fait peur : « vous êtes dans une situation alarmante » (ça me rappelle une autre fois où il m’a dit de ne pas bouger du week-end sous peine de finir ma vie en chaise roulante ! J’étais en colère, bref.).

Il y avait cette voix qui criait en moi « JE SUIS EN BONNE SANTE, ARRÊTEZ DE ME FAIRE PEUR ! ». J’étais en colère. Tout allait trop vite. Je n’avais pas le temps d’être écoutée, d’échanger, de réfléchir et pas le temps de me faire une idée de ce qu’il allait se passer.

Le résumé de la consultation avec le néphrologue a été le suivant : « votre tension est trop élevée (13/7), vous devriez être à 10 ou 11, vous allez prendre le traitement X et refaire des analyses le plus vite possible (clairance et créatinine) et si votre taux est supérieur à tant, on se revoit pour ajuster le traitement. » Il y a eu un moment de pause, puis il reprit « Ah… vous êtes jeune, vous voudrez peut-être des enfants un jour, alors non vous allez plutôt prendre le traitement Y ».

Me voilà dehors après 15 minutes de consultation avec 2 feuilles de papier. Je fulminais.

Mon corps me disait que ce n’était pas la solution, je ne me « sentais » pas malade et j’ai décidé fermement qu’il y avait une solution à mes troubles de santé et que je n’allais pas à 20 ans me retrouver avec un hypotenseur rénal à vie !!!

J’avais 30 jours avant de revoir le néphrologue.

Intuitivement et grâce à des rencontres « justes », j’ai décidé de faire une monodiète pour reposer mon organisme et d’aller voir une naturopathe aux allures de sorcière (elle cuisinait ses potions dans sa cuisine).

J’ai fait ma cure alimentaire, j’ai pris les potions à base de plantes prescrites et j’ai fait mon bilan sanguin 3 semaines après.

Résultat : tout était revenu à la normale. J’ai refait les mêmes bilans 6 mois et 1 an plus tard et toujours rien.

Au 2eme rendez-vous, je n’en croyais pas mes oreilles. Le néphrologue me demandait de prendre quand même le traitement car ma tension était trop haute… Dans mon esprit tout était clair, le sang dans les urines avait été causé par un choc dans les reins. J’avais fait une grosse chute sur le dos à la patinoire la veille de mon rendez-vous à la médecine du travail.

Voici ce que m’a appris cette expérience :

# que tout ne réside pas entre les mains d’un médecin,
# que ma relation à mon corps et l’intuition que j’ai de mon corps sont très importantes,
# qu’il y a plusieurs médecines (phyto, aroma, les jeûnes, les cures de jus, les soins énergétiques etc.),
# que j’avais envie d’en savoir plus sur les autres techniques de soin.

Voilà les décisions que j’ai prises à la suite de cette expérience :

# j’ai changé de médecin traitant et j’ai trouvé un merveilleux médecin avec qui il y avait un vrai dialogue, une vraie coopération et non un rapport de forces,
# j’ai été voir une énergéticienne et j’ai reçu mes premiers soins énergétiques Reiki,
# j’ai passé mon premier degré Reiki très rapidement après les soins.

Soyons bien clair, je ne suis pas anti médecine conventionnelle, j’ai rencontré des médecins, des infirmières, des sages-femmes formidables, des êtres qui prenne pleinement en compte l’humain dans sa globalité.

Ce qui me met en colère et me blesse c’est lorsqu’une personne vous impose sa vision, sa solution et vous affirme qu’il n’y a aucun autre moyen et que si vous ne faites pas comme il dit, vous êtes fini.

Ce n’est pas dans ces conditions que j’envisage de prendre soin de moi et de ma santé.

Vous aussi vous avez le droit de prendre votre santé en main en créant les conditions les plus favorables.

Vous aussi vous voulez être acteur de votre santé et et maximiser vos chances en prenant différentes techniques en compte (y compris la médecine conventionnelle), je serai heureuse de vous accompagner sur ce chemin avec le magnétisme.

Appelez-moi, nous discuterons ensemble de l’aide que peut vous apporter le magnétisme.

Lumineusement
Lucie Sarazin

C'est tout à fait normal de se poser la question et au cours de notre échange, je serai honnête avec vous. Je vous dirai ce qu'il est possible ou ce qu'il n'est pas possible de faire.

Je vous rappelle sous 24H (hors week-end)