Comment cultiver et développer sa capacité de canal d’énergie ?

 

Au travers de mon expérience personnelle et de ma pratique professionnelle en magnétisme, je vous partage des informations quant à notre capacité à devenir canal d’énergie. Chacun est libre de prendre de ce compte ce qu’il lui convient.

 

Être un canal… oui, mais un canal dynamique !

 

Il y a 16 ans, je passais mon initiation au premier degré de Reiki.
Mon état intérieur était bien différent de celui d’aujourd’hui. Je manquais de confiance, d’estime et je ressentais le besoin que quelque chose ou quelqu’un complète ce vide en moi. Alors quand j’ai découvert le Reiki, le fait de devenir canal a quelque peu comblé ce besoin…

Lorsque l’énergie universelle de vie (c’est ainsi qu’elle est nommée dans les enseignements Reiki) traversait mon canal, cela me procurait un sentiment de bien être intérieur, cette impression que je m’étais reconnectée à une partie manquante de moi-même…

Je me trompais très très lourdement mais passons car ce n’est pas là où je voulais en venir.

Ma constitution psychologique de l’époque et la manière dont le Reiki m’avait été enseigné a renforcé cette croyance que je manquais de quelque chose et qu’il fallait que je me rallie à ma « Source Véritable ».

Dans cet apprentissage à devenir canal de l’énergie universelle de vie, il s’est produit une dynamique psychologique néfaste : l’effacement de soi.

Cet effacement m’était présenté comme nécessaire, comme si rien de moi ne devait freiner l’énergie, comme si cet effacement, cet abandon et ce lâcher prise total allait me garantir de devenir un puissant canal.

Heureusement la vie a mis sur mon chemin d’autres enseignements et j’ai décidé d’arrêter de croire qu’il fallait que je m’efface.
J’ai compris qu’il était préférable d’aborder le développement de ma capacité de canal comme je l’aurais fait pour une autre compétence technique : en informatique, en pâtisserie ou en bricolage.

Une compétence peut mûrir lorsque nous rentrons dans un processus dynamique en y impliquant notre meilleure volonté combinée à une bonne base de connaissances.

Être un canal passif amène progressivement la détérioration de nos programmes psychologiques positifs et abaisse notamment les niveaux de confiance en soi, d’estime de soi, d’amour de soi… En étant jusqu’au-boutiste, cela amène à se considérer comme moins que rien et de mettre cette énergie merveilleuse qui nous traverse sur un piédestal…

Ce n’est pas glorieux.

Si vous êtes ce que je nomme ici un « canal passif », je vous invite à méditer la réflexion proposée dans cet article.
Sinon, ouf !

Le plus pertinent est de devenir un canal dynamique.
Cela veut dire que l’on se considère pleinement acteur dans le développement et la pratique de cette capacité.
Cela veut dire aussi que l’on remet les choses à leur place : la canalisation d’énergie est une capacité parmi tant d’autres que nous pouvons développer.

C’est quelque chose de périphérique et le centre, c’est nous-même : en tant qu’Âme ou Esprit ou même simplement en tant qu’humain.

Je ne pratique plus le Reiki depuis 7 ans à présent. Je dispense uniquement mon magnétisme et lorsque j’utilise ma capacité de canal c’est uniquement pour canaliser l’énergie de mon Maître de pratique d’art interne (oubliez ces derniers mots si la notion de Maître vous gêne) et ensuite l’énergie des êtres de lumière (mais une fois connecté à son Maître, la connexion aux champs magnétiques des êtres de lumière à tendance à s’établir « naturellement »).

 

Comment se relier aux purs êtres de lumière pour canaliser leurs énergies de guérison et amplifier votre action magnétique ?

 

Un magnétiseur est le générateur du magnétisme qu’il transmet.
Même s’il lui arrive d’utiliser aussi de l’énergie de lumière canalisée, ce n’est pas la source principale du magnétisme qu’il transmet lors des soins. Si l’on pratique des soins énergétiques uniquement par canalisation alors on est un énergéticien canal.

 

Quels sont les êtres de lumière auxquels je fais référence ?

 

Les êtres de lumière (ou les anges) sont des êtres éthériques vivant dans une dimension éthérique.
Nous humains, vivons, dans la dimension physique (ou physico-éthérique), c’est à dire dans la dimension dont le taux vibratoire est le plus bas au sein du plan éthérique.

Petite parenthèse, je précise qu’un taux vibratoire bas ne signifie pas que c’est négatif. Un taux vibratoire, qu’il soit élevé ou bas, donne des propriétés spécifiques à la dimension concernée. Concrètement, dans la dimension physique, nous sommes soumis à la loi de la gravité et qu’ainsi, une personne ordinaire ne peut pas voler. Alors que dans les dimensions au taux vibratoire plus élevé, voler est le mode de transport habituel… Fin de la parenthèse.

Les êtres de lumière ont la particularité d’être totalement ancrés et centrés dans leur cœur. Cela signifie qu’ils maîtrisent leur esprit et la manière dont celui-ci s’exprime au niveau de ses pensées, émotions, schémas et comportements. L’esprit d’un être de lumière exprime toutes les qualités du cœur : la beauté, la grandeur, la sérénité, la stabilité, la bienveillance, le détachement, l’enthousiasme, le respect…

Leur maîtrise sur leur esprit les différencie des autres êtres éthériques non centrés dans le cœur et qui eux peuvent encore exprimer via leur mental/émotionnel, une certaine immaturité. Certains êtres éthériques non ancrés dans le cœur sont bienveillants, d’autres moins, d’autres malveillants. Ils peuvent être tristes, déprimés, angoissés, névrosés, extatiques, fous de joie…
C’est vraiment la même chose que sur Terre entre les hommes et les femmes.

Les purs êtres de lumière sont des sages, des maîtres de lumière tandis que les autres sont des entités éthériques ordinaires polarisées soit dans la bienveillance soit dans la non-bienveillance.

Aussi, quand vous faites un soin, vous souhaitez demander de l’aide au plus compétent et au plus agissant comme vous le feriez dans la dimension physique sur Terre. Si vous souhaitez faire refaire votre toiture ou votre charpente, vous demandez les services d’un charpentier et pas forcément d’un ami sympathique mais qui n’y connaît rien.
Dans le monde invisible c’est pareil, si vous demandez de l’aide ouvertement sans préciser de qui vous souhaitez recevoir l’aide, c’est la porte ouverte à n’importe quelles entités : les sympathiques pas forcément compétentes, celles qui se font passer pour des êtres bienveillants et ne le sont pas du tout et celles qui ne s’en cachent même pas.

Il n’est pas question non plus de demander l’aide à ses ancêtres, à des défunts ou à ses guides (qui ne sont, la plus part du temps, pas des êtres de lumière).

De même, je déconseille de demander l’aide des animaux totem qui sont des entités non centrés dans le cœur car si vous décidez de faire alliance avec eux, il faut aussi savoir gérer leur déboires émotionnels et mentaux.

NB : la vie d’un chaman est loin d’être toute belle toute rose et il faut une grande force d’esprit pour ne pas sombrer.

La connexion aux véritables êtres de lumière dépendra de la qualité de votre recentrage dans le cœur (j’en parlerai dans un autre article).


Comment développer sa capacité à canaliser leurs énergies de lumière ?

 

Lorsque vous recevez l’aide énergétique des êtres de lumière, leur énergie de lumière s’écoule en vous via votre canal énergétique et leur énergie trouve naturellement le chemin de votre cœur et de vos mains.

Un détail important, l’énergie des êtres de lumière que vous dispensez via vos mains devient une énergie pleinement adaptée à la dimension d’incarnation dans laquelle vous êtes et leur énergie devient beaucoup mieux assimilable pour notre complexion humaine.

 

Protocole d’entraînement

 

Dispenser un soin est toujours l’occasion de pratiquer et d’approfondir sa pratique mais rien ne vous empêche de vous entraîner en dehors du cadre des soins magnétiques.

Ce protocole consiste à s’entraîner à :  

1. Invoquer les êtres de lumière

L’invocation se fait une fois recentré dans le cœur et consiste à énoncer au dedans de vous (si vous n’êtes pas seul) ou à haute voix (si vous êtes seul) :

 « Être de Lumière (ou Grand Frère de Lumière), je sollicite votre aide de lumière pour réaliser le soins à « prénom, nom ». Que vos énergies de lumière s’ajoutent à la mienne et que nos énergies combinées apportent à cette personne tout ce dont elle a besoin pour sa santé et son harmonie. Je vous remercie.»  

2. Ressentir leurs énergies  

Vous vous placez dans cette intention de ressentir l’énergie des êtres de lumière. Plus votre état d’esprit (mental/émotionnel) sera sobre et neutre, plus vos perceptions et ressentis seront justes. Accueillez écoutez, ressentez ce qui se passe dans votre canal, dans votre cœur et dans vos mains sans influencer l’énergie en quoi que ce soit.  

3. Incorporer leurs énergies  

Cette phase signifie que par un mouvement intérieur, vous décidez et vous sensorisez que votre énergie de lumière / votre magnétisme s’amalgame aux énergies de lumière des êtres de lumière.   C’est apprendre à fusionner, à combiner vos énergies respectives sans couper le flux de l’énergie que vous recevez.  

4. Projeter leurs énergies  

Une fois les énergies combinées et tout en restant pleinement conscient de votre connexion à leurs énergies, vous réalisez votre soin magnétique ou si vous vous entraînez seul(e), vous apprenez à projeter votre énergie sur quelque chose de vivant : plantes, animaux, arbre, etc et vous maintenez autant que possible votre qualité de présence, de recentrage dans ce moment de transmission d’énergie.

 

J’espère que cet article vous aura apporter quelques éléments de compréhension ou de réajustements, ainsi que des outils à mettre en pratique.

Je vous dis à bientôt.
Prenez soin de vous,

Lucie