Lucie Sarazin

Bonjour !

Lucie Sarazin - thérapeute énergéticienne et magnétiseuse à Dijon

Quel a été mon parcours pour devenir magnétiseur ?

J’ai retracé ici mon parcours pour devenir magnétiseur. C’est un voyage unique et magnifique que je poursuis encore aujourd’hui. Bonne lecture à vous.

L’évidence ne va pas toujours de paire avec la facilité

Mes prédispositions en magnétisme remonte à aussi loin que je me souvienne, ce n’est pas pour autant que je m’en suis servie dès les premiers signes. Mon père était magnétiseur mais les choses ont fait que la transmission entre père et fille n’a pas été possible.

A l’époque cela m’avait beaucoup gêné car je ne savais pas comment utiliser mon don.

Quand le temps fût venu pour moi de me lancer, il me manquait le « comment je fais pour magnétiser ». Comme un autodidacte, je suis allée chercher les infos, les savoir-faire dont j’avais besoin pour mieux comprendre cette capacité magnétique.

Avec le recul, je suis heureuse d’avoir pu trouver ma propre façon de faire et cela m’a permis d’enrichir ma pratique et de toujours rester dans une dynamique de formation continue, de recherches personnelles et de développement de mes capacités sans me reposer sur mes acquis.

Aujourd’hui, j’accompagne des personnes dans une démarche globale. Je prends en compte la personne dans son contexte et avec le magnétisme, je travaille sur toutes les dimensions de l’être : je travaille sur le corps physique, la psyché (mental, émotionnel, conscient et subconscient), et le corps d’énergie.

Mon apprentissage autodidacte

Entre 7 et 10 ans, je découvre mon propre magnétisme. Les dix années suivantes, je m’initie entre autre à la radiesthésie, à la cartomancie et aux soins énergétiques afin de développer mon don de magnétisme et mon don de canal.

En 2003, grâce à une succession d’heureuses rencontres, je découvre le Reiki et je passe mon niveau I. Pendant mes initiations, j’apprends la méditation et la visualisation qui m’aident à mieux sentir l’énergie.

Cette reconnexion à l’énergie a été pour moi une révélation, je ressentais un profond sentiment d’être « chez moi » et à ma place.

A chaque initiation Reiki, je vivais de grands moments d’expansion du cœur. Des instants où l’énergie Amour vibrait intensément en moi.

Je voulais en savoir plus et toujours plus. Je ne me satisfais pas de connaître une facette du diamant de cet univers énergétique, je voulais découvrir et connaître les autres.

J’étais aussi habitée du sentiment que je me rapprochais d’une source d’énergie exceptionnelle…

Mes expériences continuent

Alors, je me lance dans le Qi Gong méditatif (sourire intérieur, alchimie des émotions). Je fais plusieurs stages et cette technique m’a permis d’approfondir et d’affiner mon ressenti énergétique et de transformer les émotions négatives en énergie positive.

En 2011, huit ans après mon premier degré de Reiki, je passe le degré d’enseignant Reiki.

Je ne me suis pas lancée tout de suite dans les initiations. Mon fonctionnement fait que je veux approfondir ma pratique et l’intégrer suffisamment avant de la transmettre.

J’ai débuté les transmissions en 2013 et je suis pleinement reconnaissante pour ces magnifiques moments de partage et d’ouverture avec les personnes que j’ai initié par la suite.

Chaque initiation m’a fait grandir en même temps que mes initié(e)s.

J’ai besoin d’une vision globale pour avancer

Depuis toujours, j’ai la volonté d’approfondir ma pratique énergétique et ma propre croissance personnelle et spirituelle. Et s’il est clair que le domaine de l’énergie est important pour moi, mieux connaître l’humain dans son contexte sociétal est tout aussi important afin de cultiver une vision globale et holistique de l’être humain.

De 2009 à 2011, je décide de reprendre les bancs de l’école tout en travaillant (dans les assurances à l’époque). Et me voilà diplômée en 2011 d’un Master en management à l’IAE de Nantes et ce diplôme m’a permis de développer et de m’apporter des compétences dans la gestion de l’humain, la communication, la psychologie entre autre.

J’ai également fait mon mémoire sur la conduite du changement auprès des salariés dans les grandes entreprises et je sais que même si le changement fait partie intrinsèque de la vie, il est aussi parfois difficile d’y faire face sans les outils et les éclairages adéquats.

Je ne m’arrête pas là. Fin 2012, je me forme en communication relationnelle (communication non violente et méthode ESPERE© de Jacques Salomé) auprès de Bérangère Baglin de l’association «Communiquez avec Bienveillance» sur Rennes.

Une rencontre qui a touché mon cœur

Pendant l’été 2012, je m’interrogeais de plus en plus sur le phénomène spirituel dont tant de gens parlaient : « 2012 : l’ascension planétaire ». Je ne m’y retrouvais pas tellement dans ces prophéties. J’ai alors entamé des recherches sur le net. J’ai trouvé un ouvrage, qui m’a interpellé. Il était intitulé « La clé de l’ascension ». (il est ici si vous le voulez).

Cette lecture m’a nourri et a apaisé en partie ma soif spirituelle. J’en voulais plus et j’ai décidé de rencontrer l’auteur en allant aux sessions de transmission d’énergie qu’il proposait.

J’ai fait ma première session en novembre 2012, et depuis, je fais de mon mieux pour inscrire la pratique de la méditation du cœur énergétique qu’il enseigne dans mon quotidien.

Cette méditation nourrit et fait grandir la force de joie du cœur, une joie qui ne dépend de rien, ni des événements, ni même des bonheurs de la vie. Une joie qui chante tout simplement, vivante au creux de mon cœur et qui ne demande qu’à rayonner toujours plus puissamment.

Non seulement cette pratique me permet de contacter et vivre un peu plus chaque jour ma joie spirituelle, mais elle a aussi la faculté de développer mes capacités énergétiques, entre autre mon magnétisme.

Chaque jour est pour moi une opportunité d’apprendre, de vivre plus intensément avec mon cœur et avec mon âme.

Dans ma conception des choses, il ne faut pas garder pour soi les éclats de lumière que l’on a pu forger en soi, il faut les partager. C’est pourquoi mon cœur et mes mains magnétiques sont au service de la Vie et à votre service si vous le souhaitez.

Je vous dis à bientôt,

 Lucie

 

Soigner, c’est Aimer

C’est déjà la profonde reconnaissance de l’essence divine de l’autre, de reconnaître l’amour qui vibre en cette personne, en son cœur, de la reconnaître comme enfant de Dieu, de la reconnaître comme un frère divin.

Soigner, c’est aimer et laisser l’amour qui nous compose s’étendre, se prolonger dans le corps de l’autre, se diffuser profondément dans chaque strate de son être comme une douce caresse remplie de bonté et de tendresse.

Soigner, c’est offrir sa plus belle prière à Dieu pour que la lumière de son amour qui nous parcourt tous deux lui apporte tout ce dont il a besoin pour être apaisé, soulagé, soigné ou guéri.

Soigner, c’est se fondre dans la pure lumière de Dieu et intensifier en soi le courant de vie de son amour, c’est embrasser sa force et sa douceur, c’est ne faire plus qu’un avec Lui.

Soigner, c’est aimer, c’est intensifier la présence même de l’Esprit Saint en notre cœur, en notre corps, en nos mains et devenir ce pur flot de lumière apaisante et guérissante.

Soigner, c’est aimer et se faire si petit, qu’aucune once d’ombre ne persiste et laisser le champ libre sans frein, sans résistance à la pure grâce de Dieu.

Soigner, c’est s’offrir à Dieu et offrir à notre Frère tout l’amour dont on est capable en le déployant dans tout son être et en l’imprégnant de tout notre amour.

 

Seigneur,

je t’offre mon cœur pour aimer,
je t’offre mon corps pour consoler,
je t’offre mes mains pour soulager.

 

Gratitude infinie

Les soins énergétiques et le magnétisme ne relèvent pas de la médecine au sens de la loi française et ne se substituent pas à un traitement ou à un suivi médical.
Le praticien n'est pas un médecin et à ce titre, ne prend pas part à l’établissement de diagnostic ni à l’ordonnance de médicaments

C'est tout à fait normal de se poser la question et au cours de notre échange, je serai honnête avec vous. Je vous dirai ce qu'il est possible ou ce qu'il n'est pas possible de faire.

Je vous rappelle sous 24H (hors week-end)